Zone ombrée dans l'espace naturel régional du Mont Guichet
Espace naturel régional du Mont Guichet
Plaine dans l'espace naturel régional du Mont Guichet
Plaine sur l'espace naturel régional du Mont Guichet
Champs dans l'espace naturel régional du Mont Guichet
Champ sur l'espace naturel régional du Mont Guichet
Vue sur la ville  depuis l'espace naturel régional du Mont Guichet
Vue sur la ville depuis l'espace naturel régional du Mont Guichet

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Le Mont Guichet - Un nouvel essor pour un bocage en déprise agricole

  • Statut du grand projet : En cours
  • Territoire(s) concerné(s) : Mont Guichet

Une poche de verdure au delà du périphérique… Au croisement des communes de Chelles, Gagny et Montfermeil, les coteaux ensoleillés du Mont Guichet tombaient à l'abandon. Désormais propriétés de l'AEV, champs et bois bourgeonnent de projets et d'initiatives grâce à une étude lancée par l'agence : à la clé, l'ouverture au public de cette butte verdoyante et la redynamisation de son agriculture, entre ferme pédagogique et circulations douces.

Des champs en voie de disparition

A cheval entre Seine-et-Marne et Seine-Saint-Denis, au nord de la commune de Chelles et aux franges sud et est des communes de Gagny et Montfermeil, subsiste un reliquat de champs et de bois perché sur une butte, au cœur d'un espace gagné par l'urbanisation. Coiffé de nature, ce petit sommet, baptisé Mont Guichet, culmine à 100 m d’altitude au-dessus de la Marne urbanisée. Autrefois cultivés, ses coteaux exposés plein sud subissent de plein fouet la déprise agricole. En effet, plutôt que de les cultiver, les agriculteurs préfèrent laisser en jachère ces terres enclavées, entourées par la ville, difficilement accessibles aux encombrantes machines d'exploitation. Gagnée par les herbes hautes, cette réserve de nature à deux pas de Paris voit peu à peu s'effacer son lien avec le monde agricole.

85 hectares sauvés de l'urbanisation

L'AEV s'intéresse très tôt au devenir de cette poche de nature. En ligne de mire, la préservation de ces terres menacées par l'urbanisation galopante : "Pour nous, il s'agit véritablement d'un projet au long cours," explique Benoit Lelaure, chargé de mission agriculture à l'AEV. "Dès 1998, nous avons mis en place plusieurs outils pour garantir l’avenir agricole du Mont Guichet." En 2000, c'est d'abord un PRIF qui, avec la commune de Chelles et la Région Île-de-France, sauvegarde 85 hectares de surfaces boisées et cultivées de l'étalement urbain. Ensuite, un classement en Espace naturel sensible accélère la préemption des terres. Leur acquisition est désormais en bonne voie : "en 2012, l'AEV est devenue propriétaire d'une grande partie du site, conclut Benoit Lelaure, un ensemble de 63 hectares, auxquels s'ajoutent 5,3 hectares achetés à des propriétaires privés."

Vues plongeantes sur la Marne

Cet achat de terrains devrait très rapidement déboucher sur une mise en valeur du site auprès du grand public. Prenant la suite des travaux initiés par la communauté d'agglomération de Marne et Chantereine, une étude a été lancée par l'AEV : "elle concrétise précisément les pistes d'action, à savoir comment redynamiser l'agriculture et ouvrir le site au public." Un pôle maraicher avec plusieurs exploitations, dont une ferme pédagogique, est d'ores et déjà envisagé. Les cheminements seront revus et corrigés, avec création d’un linéaire de sentiers et de pistes cyclables, et des fenêtres ouvertes dans la végétation pour que les promeneurs puissent bénéficier de vues plongeantes sur la Marne. "A l'heure actuelle, notre priorité consiste à finaliser l'étude et lancer les travaux dans la foulée, en recherchant des agriculteurs motivés par le projet," conclut Benoit Lelaure.

Suivez-nous