Jardins partagés à Cormeilles en Parisis
Champ de salades sur la plaine maraîchère de Montesson
Vache et son veau
Mise en place d'un pâturage écologique
Champ de salades au Domaine de Saint-Leu
Vue panoramique sur Mantes-la-Jolie
Pâturage ovin à Rosny
Les Agriculteurs Juniors
Terres agricoles à Méry-sur-Marne
Mara des bois

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Développer une agriculture durable

L’AEV s’engage en faveur de pratiques culturales respectueuses de l’écologie. Des prescriptions environnementales, compatibles avec l’activité économique des exploitations agricoles, peuvent être incluses dans les baux de location. Conformément aux objectifs du Plan Bio État/Région, l’AEV peut donner la priorité aux agriculteurs biologiques pour s’installer sur les propriétés régionales, notamment lorsqu’elles sont situées au sein des aires d’alimentation de captage d’eau.

20% en bio : objectif atteint !

Depuis quelques années, l’action de l’AEV en matière de développement de l’agriculture biologique en Île-de-France a été significative. L’Agriculture biologique a connu un fort essor en Île-de-France : entre 2008 et 2014, la surface en AB a augmenté de 114%. Mais globalement, la part des surfaces en Bio et des exploitations certifiées demeure minime, respectivement 1,65% et 3,9%.
Dans le cadre du Plan Bio Etat/Région, l’AEV participe au développement de l’agriculture biologique en favorisant l’accès au foncier aux porteurs de projet. Ainsi, en l’espace de 7 ans, l’AEV a permis l’installation de 10 agriculteurs Bio et l’agrandissement de 3 autres.
Sur les 2200 ha de terres agricoles acquis par l’Agence, 470 ha sont dédiés à l’agriculture biologique ou sont en conversion. On atteint donc les 20% de la SAU en propriété, ce qui correspond à l’objectif fixé par le Grenelle de l’environnement.

Des modes de gestion écologiques

L’AEV a adopté l’agriculture comme mode de gestion de milieux écologiquement remarquables. Le cas du Grand Voyeux est le plus emblématique. Le développement du pâturage extensif est mis en œuvre dès que cela est possible sur certaines propriétés régionales. Cette méthode recouvre plusieurs avantages, notamment celui de permettre des économies substantielles dans la gestion. Il est aussi un moyen de favoriser le développement de l’élevage et la reconquête par l’agriculture de sites naturels comme par exemple d'anciennes carrières. L'implication de l'AEV dans le réseau Natura 2000 l’amène également à piloter la mise en place de mesures agro-environnementales.

Plateau d'Andilly

Plateau d'Andilly

Le plateau d’Andilly, dans le Val d’Oise, a accueilli successivement des exploitations d’argile, diverses cultures...

Lire la suite

Roche-Guyon

Roche-Guyon

Située au Sud-Ouest du Parc naturel régional du Vexin, aux confins de l'Île-de-France et de la Normandie, les 350...

Lire la suite

Suivez-nous