La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
Duo de scarabées en forêt régionale de Ferrières
Duo de scarabées en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen
Natur'box 2021 - Lancement des appels à candidature
Natur'Box 2021 - Lancement des appels à candidatures
L'AEV, pour une région grandeur Nature !
L'AEV, pour une région grandeur Nature !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Faites le plein d'idées pour des vacances 100 % nature en Île-de-France

15.10.20
Et si vous partiez en vacances… en Île-de-France ? Vérité méconnue, les espaces naturels, agricoles et forestiers composent les trois quarts de sa surface ! Ils regorgent de trésors cachés et offrent de nombreuses possibilités d’excursions, de promenades et de balades. De quoi s’évader en pleine nature, à deux pas de la capitale ! Des rives du Danube jusqu’à la Guyane, en passant par les États-Unis, l’AEV vous propose, à l’aube des vacances de la Toussaint, un tour du monde en 10 escales. Embarquement immédiat !

2013bondy
Etang de la Forêt régionale de Bondy - Crédit Photo : AEV / Hellio Van Ingen

Le top 10 des espaces naturels franciliens qui vous font voyager


1. La Sierra Nevada en Forêt régionale de Ferrières (Seine-et-Marne)

Nul besoin de traverser l’Atlantique pour admirer les séquoias géants du parc du Yosemite dans le Nevada ! À 34 km de Paris, la Forêt régionale de Ferrières (3 157 hectares) abrite l’Allée des Lions : une allée majestueuse de séquoias géants, regroupant sur près d’1 km de long, près de 100 individus centenaires. Vous pourrez ainsi flâner au beau milieu de ces géants de 35 mètres de haut et de près d’un mètre de circonférence. Magique !


2. San Francisco sur la Butte des Châtaigniers (Val-d’Oise)

Une vue à couper le souffle ! Aux portes de Paris, la Butte des Châtaigniers offre du haut de ses 128 mètres non seulement un panorama extraordinaire sur Paris, ses monuments et toute l’Île-de-France, mais aussi une histoire. Au Moyen-Âge, les forêts ont laissé place aux moulins, pâtures, vignes et vergers avant de se transformer en carrières de gypse, abandonnées dans les années 1990. La Butte des Châtaigniers, dont les aménagements réalisés par l’AEV ont été finalisés en septembre 2019, est un véritable balcon végétal, accessible via un sentier en pente douce ou, pour les plus courageux, par un escalier de 365 marches.


3. Le Canada en Forêt régionale de Bondy (Seine-Saint-Denis)

De petits pontons en bois qui parcourent les rives des étangs… Des pêcheurs qui aiment à se retrouver dès l’aube ou sous un ciel orageux pour taquiner le poisson… La Forêt régionale de Bondy affiche de faux airs de Canada ! Ne manquent à l’appel que les saumons et les orignaux. Mais coté faune, la forêt n’est pas en reste pour autant et n’a pas à rougir de son cousin outre-Atlantique. Elle recèle une diversité ornithologique peu commune en Île-de-France : des Martins pêcheurs, des Pics mars, des grands Pics noirs, des Hérons... Ils évoluent dans un cadre enchanteur, mêlant chênes rouvres et pédonculés, érables, frênes, charmes, bouleaux ou encore trembles et robiniers. Un vrai régal pour les yeux si vous revenez à l’automne lorsque les frondaisons s’embrasent…


4. L’Île de Pâques en Forêt régionale de Rougeau-Bréviande (Seine-et-Marne)

Parce que les forêts franciliennes sont aussi naturellement des lieux de patrimoine, la Forêt régionale de Rougeau – Bréviande accueille depuis 2013 Le Gardien, une œuvre de l’artiste Gloria Friedmann, au carrefour de la nature et de l’art contemporain. Ce géant de 10 mètres de haut, qui n’est pas sans rappeler les célèbres moaïs de l’Île de Pâques, perdus en plein Pacifique, nous invite à la contemplation. Par le jeu des proportions, le spectateur lève les yeux et découvre tour à tour, sur cette tête d’homme totémique et irréelle, cinq cerfs à taille réelle, puis le feuillage de chênes majestueux hauts de 25 mètres. Une puissante allégorie du lien entre l’Homme et la Nature !


5. Le Danube sur la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux (Seine-et-Marne)

Les grandes étendues d’eau bordées de vastes roselières (l’une des plus grandes d’Île-de-France !), où s’ébattent de multiples espèces d’oiseaux, de libellules et de batraciens rappellent le delta du Danube. Un sentier de découverte composé de platelages en bois invite le promeneur à pénétrer au cœur de cette ancienne sablière devenue un haut-lieu d’observation ornithologique. Les 160 hectares, composés de milieux humides, de prairies et d’espaces boisés au sein desquels une flore exubérante a pris racine, offrent une palette de paysages et de lumières à couper le souffle. Plusieurs observatoires nichés dans la réserve proposent au visiteur une halte pour observer la faune ou tout simplement contempler ces paysages hors du temps.


6. La Suisse à La Roche-Guyon (Yvelines & Val d’Oise)

De nombreux coteaux de 200 mètres de haut jalonnent les méandres de la Seine sur plusieurs kilomètres. Cette couleur blanche, propre au calcaire, et les fleurs qui habillent le pied des falaises rappellent les paysages naturels de la Suisse. Le célèbre château médiéval surplombant la Seine et la Forêt régionale de la Roche-Guyon en contrebas complètent la carte postale.

7. L’Ecosse sur la plaine de l’Ormeteau (Seine-et-Marne)

Ces vaches Highland pour le moins originales en Île-de-France sont originaires de la région éponyme, en Écosse ! Lors d’une promenade le long de la Seine, vous pourrez approcher la dizaine de vaches qui pâturent à l’année sur le site de l’Ormeteau, une ancienne carrière de sables et de graviers abandonnée et sur laquelle la nature a repris ses droits. Ces bêtes curieuses à poils longs sont élégamment habillées d’une robe rousse, grise, blanche ou noire et munies d’une paire de longues cornes dressées en l’air. Rustiques, elles pâturent à l’année les landes et les marécages de la plaine.

8. La Mongolie sur la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux (Seine-et-Marne)

Fermez les yeux et écoutez le vent chatouiller les herbes des prairies... Nous y sommes. Les steppes de Mongolie. De vastes prairies sur lesquelles ces arbres pionniers, les bouleaux, ont pris racine là où les conditions de vie sont défavorables aux autres essences. Non loin, le promeneur pourra contempler une centaine de moutons Solognots, rappelant la vie traditionnelle mongole basée sur l’élevage. De race rustique, ils permettent à l’AEV de réaliser une gestion écologique adaptée au site et de conserver les prairies, grâce à un partenariat passé avec une éleveuse locale.

9. La Martinique en Forêt régionale des Vallières (Seine-et-Marne)

Une impression de forêt primaire à seulement 15 km de Clichy-sous-Bois… Les immenses clématites d’une trentaine de mètres de haut s’accrochent aux frênes et aux érables de cette forêt. Ces figures végétales peuvent être confondues avec les lianes qui abondent dans les forêts tropicales. Un chemin en bordure de cette végétation luxuriante est accessible aux promeneurs et aux cyclistes. À noter qu’autour du site, de belles prairies invitent au pique-nique, avec vue imprenable sur les bords de la Marne !

10. La Guyane en Forêt régionale de Verneuil (Yvelines)

L’ «Allée rouge», comme on la surnomme, est une route forestière d’un kilomètre de long séparant les communes des Mureaux et de Verneuil. Sa couleur étonnante rappelle la latérite des pistes lointaines d’Outre-mer, qui se forme par altération des roches sous les climats tropicaux. Mais il s’agit ici de restes de tuiles, vestiges de l’exploitation passée de carrières d’argiles en lisière de la Forêt régionale de Verneuil. Le long de cette allée, chênes, châtaigniers et pins douglas viennent déployer leurs frondaisons et offrent aux curieux une balade ombragée.

Encore envie d’un bol d’air ?

En savoir plus

Suivez-nous