La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
Lancement du concours
Lancement du concours "Balise ta Balade!"
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

3 questions à Angélique Lucas, chargée de médiation et communication locale

06.11.18
Photo-interview-Angelique-Lucas
Avec une énergie extraordinaire, Angélique parcourt les espaces naturels régionaux pour mieux répondre aux attentes du public. Rencontre avec une ambassadrice pas comme les autres, au service d’une région grandeur nature !

- Quelles ont été tes motivations et ton parcours pour faire ce métier ?


Depuis le début de ma carrière, j’ai toujours été motivée par l’échange, la rencontre et la proximité. Animatrice scientifique pour le Muséum National d’Histoire Naturelle, guide-conférencière pour le Comité départemental du Tourisme du Val-d’Oise, médiatrice culturelle pour le Château de la Roche-Guyon… J’ai tout de suite compris l’importance d’aller à la rencontre du public pour mieux comprendre ses attentes.

Et c’est également cette idée forte qui m’a amenée à venir travailler à l’AEV, au début des années 2000. J’étais alors chargée d’une exposition itinérante, présentant le rôle et les réalisations de l’AEV aux Franciliens. Au fil des années, mes missions ont évolué. Mais mon travail est toujours resté au carrefour entre la médiation, la communication et l’animation, avec un seul mot d’ordre : faire connaître et valoriser les réalisations de l’AEV auprès des riverains.

- Pourquoi avoir choisi l’Agence des espaces verts ?

Lorsque je travaillais au Comité départemental du Tourisme du Val-d’Oise, j’organisais fréquemment des visites « culture et nature » car il me semblait très important de sensibiliser le public à notre patrimoine naturel commun. C’est ainsi que j’ai créé un parcours en forêt régionale de La Roche-Guyon, en lien avec l’histoire du château. Ce fut ma première rencontre avec l’AEV.

J’ai tout de suite été séduite par la richesse de ses missions et leur finalité, qui allaient de pair avec ce que je défendais à mon niveau, dans le domaine du tourisme. Travailler pour l’intérêt général, avec le souci permanent d’améliorer le cadre de vie des Franciliens, c’est une belle mission ! Aussi, dès qu’une opportunité s’est présentée, j’ai postulé.

- Quelles sont tes principales missions au quotidien ?

L’essentiel de mon travail consiste à communiquer sur les projets d’aménagement locaux. Cela peut passer par la rédaction d’un article sur les chantiers en cours pour un journal local, par l’accompagnement sur le terrain des techniciens forestiers pour échanger avec les usagers ou encore par la programmation d’animations et d’évènements pour faire découvrir un aménagement réalisé par l’AEV.

Un autre pan de mon travail a trait à la médiation avec le public. Par exemple, pour le projet agro-urbain de la Butte Pinson, je me suis occupée de fédérer les usagers autour du montage d’un collectif de jardiniers et de la création d’une association pour gérer un poulailler partagé. Je les accompagne aujourd’hui vers une totale autonomie, tout en restant en support dans l’élaboration de nouveaux projets en lien avec l’agriculture urbaine.

Je souhaite que toutes ces actions fassent prendre conscience aux Franciliens que nous travaillons chaque jour dans leur intérêt, pour l’amélioration de leur cadre de vie.

En savoir plus

Suivez-nous