La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
Lancement du concours
Lancement du concours "Balise ta Balade!"
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Envol réussi pour la Maison de la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux !

03.07.18
illu-article-grand-voyeux-finalÀ une heure seulement de Paris, au cœur de la Seine-et-Marne, se niche un site d’exception aux airs de Baie de Somme : la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux. Coincés entre un coteau humide et un méandre de la Marne, de grands espaces d’herbe rase et de roselières se perdent à l’infini. Un véritable paradis pour les oiseaux... et les observateurs. Fraîchement inaugurée en présence de Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Anne Cabrit, Présidente de l’Agence des espaces verts, et Francis Élu, Maire de Congis-sur-Thérouanne, le 9 juin dernier, la Maison de la Réserve est appelée à devenir un nouveau lieu du tourisme de nature pour les riverains et tous les Franciliens. 

Pourtant, il n’y a pas si longtemps, le Grand-Voyeux était encore une carrière, où les convoyeurs extrayaient sable et graviers. Il aura fallu que l’Agence des espaces verts acquière 160 ha environ de terrain et insuffle l’idée de la protection du site pour que cette carrière en fin de vie sorte enfin de l’oubli et révèle son potentiel écologique, paysager et touristique.

Un ancien site industriel reconverti en Réserve naturelle régionale

 
En coopération avec l’exploitant, les berges sont remaniées pour être propices à l’épanouissement de la faune et de la flore, les cavités adoucies pour se transformer peu à peu en points d’eau. Et ça marche : rapidement, le site est colonisé par de nombreuses espèces, dont certaines présentent un intérêt patrimonial à l’échelle régionale, telles que le Busard des roseaux ou la Gorgebleue à miroir. Le Grand-Voyeux est alors recensé Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Floristique et Faunistique (ZNIEFF)  avant d’être classé Réserve Naturelle Régionale, attestant de la reconversion possible d’un site industriel en espace protégé, servant de refuge à quelque 225 espèces d’oiseaux.

Animées par la volonté de faire découvrir au grand public ce haut lieu de biodiversité et encourager la préservation de la nature par tous les publics, la Région et l’Agence des espaces verts décident d’y créer un lieu d’accueil atypique. « L’objectif  est de donner à chaque promeneur des clés de lecture et d’observation pour comprendre les richesses écologiques des différents milieux qui s’offrent à lui » détaille Cécile Pruvot, qui a piloté la maîtrise d’ouvrage. Ainsi, en accord avec les scientifiques, 5 hectares de la Réserve naturelle régionale ont été aménagés pour accueillir les visiteurs.

Voir sans être vu

Parfaitement intégré au paysage, l’aménagement proposé crée de nouveaux liens entre le milieu naturel et le visiteur, à travers un jeu sensoriel.  « Certains oiseaux redoutent la silhouette humaine qu’ils perçoivent comme une menace. Et tous sont sensibles au dérangement, qui plus est durant les périodes de reproduction, de nidification ou encore d’hivernage », explique Jean-François Antoine, Responsable de la Mission Environnement à l’AEV.

Fort de ce constat, les paysagistes ont imaginé un cheminement, entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite, qui progresse en toute discrétion au cœur de la Réserve. « Dissimulé derrière des panneaux de bois ou de la végétation filtrante, le visiteur observe les oiseaux sans les déranger ». Un parcours de plus d’1 km traverse les ambiances les plus emblématiques : roselière - l’une des plus grandes d’Île-de-France-, roncier, boulaie, pinède, peupleraie, déroulant tantôt des platelages à fleur d’eau, tantôt des chemins balisés, qui laissent au site une grande naturalité. Pour compléter le dispositif, trois observatoires permettent des pauses immersives au niveau des différents plans d’eau.

Un lieu d'accueil du public

Grâce à son architecture atypique et son immense baie vitrée offrant une vue panoramique sur les alentours, la Maison de la Réserve réussit le tour de force de s’imposer comme un lieu de passage incontournable, tout en se fondant dans son environnement. Les matériaux choisis lui ont valu d’être distinguée aux « Trophées Bois Île-de-France », par une mention spéciale « environnement et bois naturel ».

Et demain ? L’AEV poursuit son travail d’enrichissement de la biodiversité en réhabilitant des habitats favorables à de nouvelles espèces. Une chose est sûre : à 60 km de Paris, la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux met définitivement la capitale… à vol d’oiseaux !






Pour plus d’informations et profiter de visites gratuites pendant tout l’été : http://maisondugrandvoyeux.fr/

En savoir plus

Suivez-nous