La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
Un acteur essentiel pour un salon réussi
Un acteur essentiel pour un salon réussi
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
L'AEV fêtes ses 40 ans au Parc floral de Paris avec l’exposition
40 photographies d'exception pour 40 années d'aménagement des espaces naturels franciliens
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Un colloque pour l’avenir de la filière bois en Île-de-France

07.05.14

L’AEV, en partenariat avec Francîlbois, a organisé le 29 avril dernier dans l’hémicycle du Conseil régional d’Île-de-France son colloque « La forêt francilienne, des ressources inexploitées ?». Ce rendez-vous a su tenir toutes ses promesses : une journée de débats, de face-à-face et de témoignages avec l’ensemble des acteurs de la filière bois-forêt autour des grandes questions économiques et écologiques.
Sans langue de bois !

Un quart de la surface de l’Île-de-France est occupé par des espaces boisés. C’est sur cette donnée primordiale que Corinne Rufet, Vice-présidente du Conseil régional d’Île-de-France chargée de l’environnement, de l’agriculture et de l’énergie, a ouvert  les échanges entre gestionnaires, exploitants et autres professionnels de la filière bois dans un hémicycle bien rempli.

Un fort potentiel économique malgré un contexte difficile

L’urbanisation massive de la région dans les années 1970, associée aux évènements naturels (tempête de 1999) et à la pression foncière n’ont pas vraiment joué en faveur de la filière bois ces dernières décennies. Un cours en baisse et la fermeture de la plupart des scieries franciliennes posent de vraies questions économiques sur l’avenir de ce secteur.
Malgré tout, les secteurs du bois-énergie et du bois de construction sont en plein essor et entretiennent l’optimisme des professionnels : « Le secteur de la construction/rénovation en bois représente quant à lui 4% des parts de marché de la construction en Île-de-France, contre seulement 1% il y a un an ! », a précisé Sébastien Meha, Président de Francîlbois.
En effet, dans un contexte actuel de transition écologique et de développement durable, la filière bois s’impose progressivement comme une alternative viable au béton. Si actuellement, le secteur est sous-exploité avec « seulement » 11200 personnes employées en Île-de-France, l’identification des facteurs et leviers pourraient bien faire accroître ce chiffre dans les prochaines années.

Vers une gestion équilibrée des forêts

Le premier frein à l’exploitation du bois dans les forêts est psychologique : les coupes d’arbres sont en effet perçues de manière négative par bon nombre de franciliens.
Cependant, comme le rappelle Christian Dubreuil, directeur de l’AEV : « Aujourd'hui la sylviculture menée n'est pas contradictoire avec la protection de la biodiversité forestière, ce n'est pas antagoniste si les tous acteurs l’assurent dans le respect des règles. »
Un travail de fond doit donc être entrepris par l’ensemble des acteurs de la filière bois pour sensibiliser le grand public à la nécessité de ces coupes, et poursuivre une gestion  qui concilie les fonctions sociales, écologiques et économiques de la forêt.
Une forêt « équilibrée », où loisirs, biodiversité et exploitation raisonnée du bois seront compatibles.
La journée s'est d'ailleurs achevée par la signature d'un acte d'engagement entre l'AEV et l'ONF pour une gestion en partenariat des forêts franciliennes.

Un réel dialogue à poursuivre

Ce colloque fut un véritable vivier d’échanges, de propositions et de débats entre les différents acteurs du bois francilien. La confrontation positive des avis dans une volonté commune de faire avancer cette filière permet d’être optimiste quant à l’avenir du plus noble des matériaux !
On touche du bois …



La filière bois-forêt en Île-de-France en quelques chiffres ...


- 269 ha de forêts exploitables, soit 46 millions de m³ ;
- Accroissement de plus de 1,4 million de m³/an, soit le volume de plus de 500 piscines olympiques ;
- 11 200 emplois dans plus de 2500 entreprises ;
- seul 1% est transformé en Île-de-France et 20% sont exportés à l’étranger ;
- 2 fois plus de récoltes pour le secteur bois énergie en 10 ans ;
- 10 000 ha d’espaces forestiers acquis par l’AEV depuis 1976 ;
- 6 millions de visites des forêts en Île-de-France en 2013 (Francîlbois).

Découvrez ici l'infographie

En savoir plus

On parle de l’AEV !

07.03.17
On parle de l’AEV !
L’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France agit pour l’amélioration du cadre de vie de tous les Franciliens. Et ça se voit ! Retrouvez ci-dessous quelques articles parus dans les journaux, sur les actualités de l’AEV.
Lire la suite

Déchets en forêt : mieux vaut prévenir que guérir !

21.04.16
Déchets en forêt : mieux vaut prévenir que guérir !
Face à la recrudescence des dépôts sauvages de déchets dans les espaces naturels régionaux, l’AEV a mis en place des mesures répressives en lien avec les forces de l’ordre.Mais rien ne vaut l’éducation aux bonnes pratiques, et ce dès le plus jeune âge : des opérations de ramassag...
Lire la suite

Suivez-nous