Observatoire à oiseaux sur la Réserve des Seiglats
Ambiance matinale à la Réserve naturelle régionale des Seiglats
Arbre mort dans la réserve naturelle régionale des Seiglats
Arbre mort dans la Réserve naturelle régionale des Seiglats
L'étang de la Réserve naturelle régionale des Seiglats
Plan d'eau dans la réserve naturelle régionale des Seiglats
Plan d'eau dans la Réserve naturelle régionale des Seiglats
Clairière à la Réserve naturelle régionale des Seiglats
Plongeon d'oiseau dans la réserve naturelle régionale des Seiglats
Réserve naturelle régionale des Seiglats
Les bords d'étang à la Réserve des Seiglats
Calme repos dans la réserve naturelle régionale des Seiglats
Quiétude à la Réserve naturelle régionale des Seiglats

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Seiglats

Le site des Seiglats, qui correspond à d’anciennes carrières, dans le sud de la Seine-et-Marne, est classé comme Réserve naturelle régionale. Son lac est un paradis pour les oiseaux et les ornithologues : le Fuligule morillon en est d'ailleurs la mascotte !

rnr-seiglats

Aux confluences de la Seine et de l'Yonne

La Réserve naturelle régionale des Seiglats est une ancienne carrière alluvionnaire du Sud de la Seine-et-Marne, située à 25 kilomètres à l’Est de Fontainebleau, sur une boucle de l’Yonne. Celle-ci se trouve sur la commune de Cannes-Ecluses, à peu de distance de son confluent avec la Seine à Montereau-Fault-Yonne.

Un espace exploité pendant près de 40 ans, désormais protégé

L’espace régional des Seiglats fait partie d’un ensemble d’anciennes grandes carrières, liées aux premières extractions de granulats alluvionnaires dans les années 60. Il n’a depuis bénéficié que de peu de réaménagements. En 1999, il a fait l’objet d’un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (APPB) pour son intérêt ornithologique, notamment en période hivernale. Depuis 2009, c'est désormais une réserve naturelle qui s’articule autour d’un lac. Entre les berges de celui-ci et celles de l'Yonne, prairies humides et sous-bois constituent une mosaïque de milieux attractifs pour une faune et une flore variées.

Un véritable trésor biologique

Le plan d’eau de la Réserve naturelle et ses boisements en font un habitat privilégié pour les oiseaux en période hivernale comme en période de nidification : plus de 115 espèces y ont été dénombrées, dont 43 sont nicheuses.
En période hivernale, il est possible d’y observer la Nette rousse, la Sarcelle d’hiver ou le Canard souchet, facilement reconnaissable à son large bec. À cette même époque, les Fuligule milouin et morillon arrivent par centaines. Aux Seiglats, ils apprécient tout particulièrement les grandes étendues d'eau, où ils trouvent de la nourriture en abondance, et une certaine quiétude. Ils y restent jusqu’à l’arrivée des beaux jours, avant de s’envoler vers d’autres horizons. D’autres oiseaux migrateurs leur succèdent alors, comme la splendide Sterne pierregarin aux allures de mouette.
La réserve accueille également de nombreuses espèces de papillons : il n’est pas rare d’y croiser le Flambé, le Petit mars changeant ou encore la Grande tortue. Elle revêt également un intérêt botanique avec la présence de pelouses calcaires alluvionnaires favorables à de nombreuses espèces d’insectes.

Au pays des fleurs-soldats !

Côté flore, la réserve affiche également une surprenante diversité avec ses 215 espèces végétales dont une espèce protégée sur le plan régional, l’Euphorbe à tête jaune. Deux orchidées sauvages se distinguent également : l’Orchis pyramidal et l’Orchis militaire. Ce dernier doit son nom à la curieuse forme de ses fleurs : elles ont l’allure de petits personnages portant un casque !

Suivez-nous