Château de la Roche-Guyon
Château de la Roche-Guyon
Coprin en forêt de la Roche-Guyon
Coprin en forêt de la Roche-Guyon
Vue sur la forêt et champ
Vue sur la forêt et champ
Vue depuis le château de la Roche-Guyon
Vue depuis le château de la Roche-Guyon
Entrée de la carrière Saint-François
Entrée de la carrière Saint-François
Prevenches sur l'espace naturel régional de la Roche-Guyon
Prevenches sur l'espace naturel régional de la Roche-Guyon

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Roche-Guyon

Située au Sud-Ouest du Parc naturel régional du Vexin, aux confins de l'Île-de-France et de la Normandie, les 350 hectares de la forêt régionale de la Roche-Guyon offrent une multitude d'ambiances paysagères et de points de vue. Cette forêt abrite aussi un arboretum d'une incroyable richesse.

Un balcon sur les boucles de la Seine

A proximité des sites touristiques de Vétheuil, Villarceaux et Giverny, la forêt régionale de la Roche-Guyon s'élève dans le grand paysage des boucles de la Seine, qui s'étend au Sud jusqu'à la forêt de Rosny par delà celle de Moisson.
Ce coteau de Seine est l'un des sites paysagers majeurs de la région. Le développement des pitons de craie aux abords des villages de la Roche-Guyon et de Haute-Isle, l'habitat troglodyte et les particularités de la flore sur le versant Sud au caractère méditerranéen génèrent des paysages et un milieu naturel exceptionnel.
La route des crêtes, en surplomb des falaises de craie, forme un balcon sur la Seine tandis qu'à l'Ouest, le plateau chute rapidement sur la vallée de l'Epte, face aux horizons normands.

Un réservoir d'espèces protégées

La forêt de la Roche-Guyon est entièrement classée Zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF). Abritant de nombreuses espèces protégées, tant pour la flore que pour la faune, elle fait partie des sites franciliens du réseau Natura 2000. Les peuplements forestiers sont d'une grande diversité. On note par exemple la présence de pelouses calcicoles sur le versant Est du vallon, d'anciennes carrières, de mares et de sous-bois constitués de buis.

L’arboretum de la Roche Guyon : une plantation aux couleurs de la région

En 1989, un Arboretum a été créé sur 13 hectares. Il réunit quelques-unes des principales essences indigènes des forêts d’Île-de-France. Aux  chênes rouvres et aux hêtres, qui constituent les plus majestueuses futaies franciliennes, se mêlent ainsi les taillis de charme et d’autres essences de nos régions, mais aussi d’autres arbres non indigènes comme le magnolia ou le chêne rouge d’Amérique.
Originale, la plantation reprend par sa forme les contours de la région et de ses départements. En son centre s’élève un majestueux cèdre du Liban, symbole de la Région Île-de-France. Chaque "département" est planté d’une essence particulière, en autant d’arbres qu’il compte de communes. 21 bosquets thématiques complètent ces plantations.
Les allées sont ornées d’alignements de résineux et d’arbustes à feuillage persistant, tandis que des « vallées » engazonnées et bordées de plantations arbustives colorées évoquent le tracé ondoyant de la Seine et de ses affluents : l’Oise, la Marne, le Loing et l’Yonne.
Au printemps, les îlots de jonquilles et de narcisses colorent l’ensemble.

 

Suivez-nous