Champs dans l'espace naturel régional du plateau d'Andilly
Champ sur l'espace naturel régional du plateau d'Andilly
Chemin de terre dans l'espace naturel régional du plateau d'Andilly
Chemin de terre sur l'espace naturel régional du plateau d'Andilly
Chemin de terre dans l'espace naturel régional du plateau d'Andilly
Chemin de terre sur l'espace naturel régional du plateau d'Andilly
Bois dans l'espace naturel régional du plateau d'Andilly
Bois sur l'espace naturel régional du plateau d'Andilly

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Plateau d'Andilly

Le plateau d’Andilly, dans le Val d’Oise, a accueilli successivement des exploitations d’argile, diverses cultures maraîchères et quelques grandes cultures. Devenu un patchwork de terres pour partie laissées à l’abandon, il a été repris en main par l’Agence des espaces verts pour un aménagement réhabilitant sa faune et sa flore.

Une ouverture sur la forêt de Montmorency

Le plateau d'Andilly se trouve à environ 10 km au nord de Paris, à la frange Sud-Est de la forêt de Montmorency et en limite Nord du bourg d'Andilly. Seul espace ouvert sur l’ensemble du massif forestier de la forêt de Montmorency, ce plateau est aussi le seul lien entre l’Ouest et l’Est de la forêt. Il constitue un précieux territoire de liaison pour la continuité de la Ceinture verte en direction de l'Est et de la forêt d'Ecouen.

Une réhabilitation progressive des terres agricoles

Le plateau, d’abord rural, a longtemps été exploité pour ses gisements d’argile. Fortement dégradé par ces exploitations, puis par des remblaiements et des dépôts de toutes sortes, il évolue jusqu’à devenir un patchwork de parcelles hétéroclites, les unes à l'état d’abandon, les autres occupées par des activités en sursis.
En 1985, il se compose pour l'essentiel de terres agricoles, d'anciennes carrières laissées en friches et de divers dépôts.
Son agriculture se trouve progressivement isolée dans un environnement peu propice à son maintien. Le site risque alors de devenir un lieu délaissé, livré à des évolutions difficiles à maîtriser et particulièrement dommageables. L'Agence des espaces verts décide alors d'y créer un périmètre régional d’intervention foncière (PRIF) afin de réhabiliter les parcelles délaissées et de réaménager le plateau en espace naturel ouvert au public.

Un espace original, peuplé de vaches et de moutons !

Le sol du plateau, en légère inclinaison, s'abaisse à l'Est sur un chemin départemental (CD 124) permettant d’apprécier le potentiel paysager du site. Cultures et boisements, terrains remblayés, bosquets et haies composent un espace naturel original qui gagnera à être aménagé pour constituer une liaison verte avec la forêt. En partenariat avec la ville d’Andilly, une convention d’occupation par des moutons solognots permet de favoriser une activité pastorale sur l’espace ouvert au Sud du plateau. D'une manière plus générale, d'autres animaux commes des vaches Highland participent à cette tonte "naturelle" : selon le type de pâtures et de milieux, des rotations de différentes races sur plusieurs enclos sont effectuées afin de mieux différencier les faciès de végétation et gérer les stocks de fourrage.

 

Actualités

Suivez-nous