Chêne en forêt de Claye-Souilly
Chêne en forêt de Claye-Souilly
Champ de colza à l'orée du bois
Champ de colza à l'orée du bois
Ruines de l'ancienne chapelle
Ruines de l'ancienne chapelle
Sceau de Salomon
Sceau de Salomon

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Claye-Souilly


Entre le canal de l’Ourcq et l’aqueduc de la Dhuis, la forêt régionale de Claye-Souilly résiste aux assauts de l’urbanisation. Elle offre des points de vue multiples sur la Plaine de France et les monts de la Goële.

Deux petits bois en pays d'Aulnay

La forêt de Claye-Souilly est située en pays d’Aulnay, au creux de la vallée de la Marne, à l’Est de l’agglomération parisienne. Elle opère une séparation nécessaire entre la dense agglomération de Villeparisis et les centres de Mitry-Mory et Claye-Souilly.
Son massif se présente sous forme de deux grandes entités : les « Bois de Claye » et les « Petits Bois » séparées par le passage de la route Nationale 3.

Une forêt en lutte contre l'urbanisation

Les bois s’accrochent aux buttes gypseuses du massif d’Aulnay jusqu’à la Marne. Les méandres créés par cette rivière rendent les paysages de la vallée hétérogènes et changeants. Ceux-ci sont richement peuplés par une faune diversifiée : pics noirs et pics verts, grenouilles ou orvets en zones humides.
Cernés par l’urbanisation, les espaces boisés s’ouvrent sur d’anciennes carrières qui témoignent de l’industrialisation passée du site. Leur prise en compte dans le périmètre régional de Claye-Souilly doit permettre de maintenir la qualité des paysages, malgré des infrastructures urbaines très impactantes.

Le long de l'Ourcq de la Dhuis

Le périmètre de la forêt régionale est encadré par deux éléments paysagers d’intérêt majeur : le canal de l’Ourcq au Nord et l’aqueduc de la Dhuis au Sud.
Depuis le parc de la Villette, à Paris, l’Ourcq offre ses rives aménagées aux promeneurs et aux cyclistes, à l’ombre des peupliers. La forêt régionale se présente comme une nouvelle étape sur ce parcours.
Reliée à l'aqueduc de la Dhuis, « liaison verte » aménagée par l'AEV en promenade paysagère de 25 kilomètres entre Dampmart (77) et Le Raincy (93), la forêt de Claye constitue une halte sur ce parcours paysager.

Une vue imprenable sur l'environnement du site

En limite des zones pavillonnaires du bois Fleuri, l’aménagement du terrain de L’Ermitage a permis de préserver la qualité du site, marqué par de vastes étendues de prairies. Ce paysage ouvert et dégagé crée des perspectives et des tableaux successifs qui guident le regard du promeneur vers la Plaine de France et les monts de la Goële.
L’aménagement des prairies génère de véritables cônes de vision, qui mettent en valeur des éléments singuliers du paysage : les ruines de la chapelle, la ferme du Vieux Gros-Bois, les arbres isolés.
Par ailleurs, les aménagements végétaux relient le site à son environnement le plus proche : les arbustes et le verger préparent la liaison avec l’aqueduc de la Dhuis, l’allée de marronniers avec le quartier pavillonnaire.

 

Suivez-nous