Butte des Châtaigniers
Butte des Châtaigniers
Jardins familiaux
Jardins familiaux
Châtaignes sur l'espace régional des Buttes du Parisis
Châtaignes sur l'espace régional des Buttes du Parisis
Redoute
Redoute

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Buttes du Parisis

Culminant à 170 mètres, les buttes du Parisis offrent des vues exceptionnelles sur Paris et l'ouest parisien. Leur caractère boisé et les divers aménagements mis en place pour l'accueil du public leur confèrent un intérêt paysager incontestable dans un secteur très urbanisé.

Des mini-montagnes aux portes de Paris

Situées à 15 kilomètres environ du centre de Paris, les buttes du Parisis s'étendent entre la vallée de la Seine, dont elles forment l'horizon Nord, et la plaine de Montmorency. Les quatre buttes, de Cormeilles, de Sannois, des Châtaigniers et d'Orgemont sont alignées selon un axe Nord-Ouest/Sud-Est. Elles sont boisées sur environ les deux tiers de leur superficie. Leurs fortes pentes offrent une grande visibilité dans le paysage, malgré l'urbanisation voisine et les altérations du relief causées par l'exploitation des carrières.
Cette position dominante en fait un pôle fédérateur pour la constitution de la ceinture verte de l'Île-de-France, entre la forêt de Montmorency au Nord et les bords de Seine sur les hauteurs boisées de l'Ouest parisien, au Sud. Ainsi, le versant Sud s'appuie sur l'urbanisation de Cormeilles et d'Argenteuil. Au Nord, l’autoroute qui relie Paris à Pontoise, constitue la frontière avec les habitations de Franconville.

Une lutte historique entre exploitation du gypse et reboisement

À l'origine couvertes de forêts, les buttes du Parisis sont déboisées dès le Moyen-Âge, tandis que s’installent des moulins, des pâtures et des vignes sur le coteau Sud. Au XIVe siècle, le coteau Nord est à son tour défriché pour la plantation de vergers.
Le reboisement commence au XXe siècle, avec l'abandon de l'agriculture et des moulins. Les carrières de gypse, exploitées depuis l’antiquité sur les quatre buttes, sont à leur tour progressivement abandonnées.
Seule la carrière de gypse des établissements Lambert, aujourd’hui exploitée par l’entreprise Placoplatre, occupe encore 120 hectares du versant Sud de la colline de Cormeilles, avec un front de taille spectaculaire. La convention signée avec l’exploitant en 1990 ne prévoit l’arrêt de l’exploitation et la reconstitution définitive du site qu’en 2030, mais avec une rétrocession anticipée et par tranches successives des terrains à l’Agence des espaces verts. La butte est donc reconstituée et reboisée au fur et à mesure de l’exploitation.

Une végétation en pleine renaissance

Sur les sols acides des Buttes qui s'étendent du plateau jusqu'à mi-pente, les châtaigners constituent l’essentiel du boisement. Les vergers résiduels en pied de versant sont presque tous épuisés ou en friche.
Les autres essences restent peu diversifiées, et la grande majorité du massif est constitué de jeunes arbres, issus de rejets de souches âgés de moins de 50 ans. Cependant, une forêt pionnière de robiniers et d'érables s’y développe peu à peu.

Des belvédères sur Paris

Visible de très loin dans le grand paysage du Val de Seine, le front de taille spectaculaire de la carrière Lambert identifie les buttes pour l'observateur.
Dans les secteurs acquis par l’Agence des espaces verts, des aménagements ont été réalisés pour l’accueil du public. Ainsi, la Butte d'Orgemont, presque entièrement constituée de remblais, a été traitée en pelouse avec plantations disséminées. Elle offre un point de vue exceptionnel sur l'ensemble de l'Ouest parisien. Les secteurs du bois d’Hédoit et du bois de Montigny ont été également ouverts au public.
Enfin, un réseau de circulation douce (piétons, cyclistes, cavaliers) est actuellement en cours de réalisation sur l’ensemble du site, dont le chemin des Crêtes qui s'achevera courant 2016.



En ce moment, sur les buttes du parisis...

Samedi 13 mai, les habitants d'Argenteuil et des autres communes limitrophes des Buttes du Parisis étaient invités à l'inauguration des nouveaux aménagements de la Butte d'Orgemont ! Conciliant protection de la biodiversité et ouverture au public, cette butte offre maintenant un espace de respiration de 40 hectares ...

Vendredi 19 mai, près de 50 personnes (particuliers, associations, élus...) étaient présentes au comité d'usagers des Buttes du Parisis pour échanger sur les chantiers en cours et les projets à venir. Une belle preuve de l'implication des riverains dans la gestion de leur territoire ! À cette occasion, les agents de l'AEV ont expliqué de manière pédagogique le document d'aménagement forestier et présenté les adaptations prévues.

S'en sont suivies, le dimanche 21 mai, deux tournées forestières qui ont rencontré un vif succès : une trentaine de participants et 2h30 de discussions ! Randonneurs, membres des associations locales et simples riverains ont pu visiter les chantiers de coupes et échanger de manière très constructive avec les techniciens de l'AEV. Ces derniers se sont engagés à inviter sur le site les élus et les associations locales en amont des prochains travaux.

Mercredi 28 juin après-midi, des techniciens forestiers de l'AEV sont venus à la rencontre des usagers, en forêt, au niveau de la parcelle 7, non loin de la route stratégique. Ces permanences en forêt permettent de répondre aux questions des promeneurs sur les travaux forestiers en cours, les aménagements réalisés pour la promenade et la préservation de la biodiversité, les animations nature proposées sur le site et les évènements à venir.

Des animations nature gratuites sont également proposées sur les Buttes du Parisis.

Le chantier de réaménagement du lieu-dit des cascades, à Montigny-les-Cormeilles, démarré à la fin du mois de mai, est terminé. L'évacuation des déchets amiantés est en cours. L'accès au public est également amélioré, avec la création d'un sentier au nord de la parcelle.
L'aménagement, réalisé pour mettre en valeur les qualités paysagères et historiques du site, contribue aussi à favoriser la biodiversité sur les buttes : les bassins offrent un fort potentiel d'accueil pour les amphibiens, en particulier pour le Triton palmé (amphibien), espèce protégée en Île-de-France.

D'autres travaux de nettoyage (retrait d'amiante suite à démolitions) sont également en cours.

 

                                  bouton-detail-travauxbouton-carte-actu-buttes

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actualités

Grands projets

La Butte des Châtaigniers - Une ancienne carrière devient un panorama remarquable

Au nord-ouest de Paris, la Butte des Châtaigniers surplombe la capitale. Perchée à 125 mètres, cette ancienne carrière de gypse offre une vue imprenable sur Paris et au-delà. L’AEV met aujourd’hui la touche finale à cette réhabilitation de longue haleine : bientôt, ce balcon planté, essentiel à la ceinture verte de l’agglomération parisienne, sera couronné d’un belvédère, pour le plus grand bonheur des promeneurs. Histoire d’une reconquête.
Lire la suite

Suivez-nous